Dans la case trésor

4 311 vues - trente-neuvième contribution - 18 mai 2017

Salopiots, Salopiottes ! Voilà un de mes péchés mignons... Le mec me montre fièrement sa hallebarde, pour présenter les armes bien fourbies, et afin d'en affûter la force de pénétration, fait des va-et-vient dans ma chatte... J'adore sentir leurs grosses saucisses glisser dans ma gourmande fendasse, je suis déjà bien pleine de foutre, mais je sens que le niveau monte tant je suis en surproduction de mouille. Pendant tous les ébats, on est réduit à l'état bestial ! On se sent, on se touche, ils bandent comme des ânes et gouttent du gland comme des chiens surexcités et moi, je leur lèche couilles et bites, buvant avec vice leur premier nectar, j'ai un volcan entre les cuisses, mes babines sont rouges et gonflées d'envie, je mouille que c'en est indécent, ils me pinent la bouche en soufflant de plus en plus fort, certains ont du mal à retenir le foutre... Je suis comme une grosse chienne en chaleur, je leur tends ma croupe, ils y glissent doigts, langues, bites... Nos jus se mélangent... C'est la parfaite complémentarité puisqu'ils viennent se soulager, se vider et moi je suis là pour me faire remplir les trous, je suis un vide-couilles pendant un après-midi, et croyez-moi les filles : c'est un statut qui ne laisse pas de marbre ! Bisous, bonnes branlettes et prochain gang-bang le 26 juin...